Relaxation

La relaxation est une technique pratiquée dans le but d’évacuer le stress, de calmer les pensées et de diminuer la tension musculaire. Pour une personne atteinte de T.O.C, la relaxation est d’une grande aide et permet de diminuer les obsessions tout en apportant une sensation de calme et de bien-être.

Pratiquée régulièrement, celle-ci intervient activement dans le processus de guérison et d’amélioration de vos troubles. Progressivement vous apprendrez à vous relaxer chez vous puis hors de chez vous.


PREAMBULE

Avant toute chose, assurez-vous d’être dans une pièce calme, où l’on ne vous dérangera pas. Baissez un peu la lumière pour laisser la pièce dans une semi-pénombre. Une musique douce ( style New Age ou Musique Classique ) peut vous accompagner, en mettant le volume assez faible. Si vous avez un disque de technique de relaxation ( Jacobson, … ), mettez-le.

POSITION

Vous vous asseyez dans un fauteuil confortable, les jambes non croisées et les mains reposant sur les cuisses, ou bien vous bous allongez sur le dos, la tête posée sur un tissu de faible épaisseur ( petit coussin, pull , … ). L’important est que soyez confortablement installé.


DEBUT

Commencez tout d’abord par respirer profondément et lentement, afin de calmer votre corps et vos pensées. Pendant cette phase, ne pensez à rien et surtout pas à vos obsessions. Vous pouvez visualiser votre couleur préférée, ou penser à un endroit où vous avez passé un bon moment.

Vous pouvez vous aider d’une photo ou d’un tableau qui vous plaît, voire d’un tissu de votre couleur préférée. Pendant cette phase, concentrez-vous sur votre respiration avec ses deux phases :

– L’inspiration : de l’air neuf rentre dans vos poumons, rechargeant en oxygène vos cellules

– L’expiration : l’air ressort, entraînant avec lui vos pensées négatives et le gaz carbonique.

Quand vous vous sentez prêts, vous pouvez fermer les yeux et débuter les phases de décontraction musculaire. Ne bloquez pas vos pensées, mais laissez-les tranquillement vous traverser sans chercher à vous concentrer dessus, comme si vous regardiez une rivière couler.

DECONTRACTION

* Vous commmencez par vous concentrer sur votre main droite. Vous relâchez la tension au-niveau des doigts, puis au-niveau de la paume, puis au-niveau du poignet. Chacun des muscles va se décontracter.
* Vous visualisez ensuite votre avant-bras droit et relâchez les muscles le composant, jusqu’au coude.
* Détendez ensuite les muscles du coude et du bras droit, jusqu’à l’épaule.
* Enfin, vous vous concentrez sur votre épaule droite, et détendez tous les muscles de celle-ci.
* Votre bras doit maintenant vous sembler plus lourd et plus chaud, comme s’il essayait de s’enfoncer dans le sol.

Vous passez au bras gauche :

* Vous vous concentrez sur votre main gauche. Vous relâchez la tension au-niveau des doigts, puis au-niveau de la paume, puis au-niveau du poignet. Chacun des muscles va se décontracter et se relâcher.
* Vous visualisez ensuite votre avant-bras gauche et relâchez les muscles le composant, jusqu’au coude.
* Détendez ensuite les muscles du coude et du bras gauche, jusqu’à l’épaule.
* Enfin, vous vous concentrez sur votre épaule gauche, et détendez tous les muscles de celle-ci.
* Votre bras gauche doit maintenant vous sembler plus lourd et plus chaud, comme s’il essayait de s’enfoncer dans le sol.

Passons aux jambes :

* Vous faites la même démarche que pour les bras : Vous commencez par les doigts de pieds droits, puis la plante des pieds, la cheville, le mollet, le genou, la cuisse et la hanche.
* Faites de même pour la jambe gauche

Au tour du bassin et du torse :

* Vous relâchez la tension au-niveau des fessiers, puis vous relâchez votre ventre et vos abdominaux.
* Vous visualisez votre colonne vertébrale et détendez tous les muscles le long de cette colonne, jusqu’à la base du cou.

Et enfin la tête :

* Détendez tous les muscles du visage, puis de la nuque.
* Vous finissez en vous concentrant sur votre crâne et vous le décontractez lentement.

Voilà, vous devez maintenant vous sentir complètement détendu. Profitez de ce moment et continuez à respirer lentement.

Lorsque vous vous sentirez prêt, vous pourrez commencer à faire quelques mouvements des mains, des pieds, de la tête. Ne forcez pas mais faites des mouvements plutôt lents. Vous pouvez vous asseoir tranquillement et ouvrir les yeux. Baillez si vous en avez envie.

FIN

L’ensemble d’une séance de relaxation peut vous prendre au-moins un quart d’heure si vous vous appliquez et que vous n’êtes pas interrompu.

Voyez avec votre thérapeute si cette technique de relaxation lui convient ou s’il préfère que vous vous basiez sur une des nombreueses autres techniques.