Témoignage de Jacqueline

Mon fils a 30 ans et souffre de TOCS. Depuis 1 an, je le vois se battre contre ces troubles et en souffrir. Chaque jour, il recommence cette lutte en essayant de nous cacher sa souffrance. J’aimerais pouvoir l’aider mais je me sens impuissante. Il est extrèmement courageux et j’ai beaucoup d’admiration pour lui.

Depuis un mois ces troubles ont régressé mais ce n’est qu’un début. Il y aura peutêtre des petites rechutes mais il fait un gros travail et je sais qu’il guérira … j’en suis sure mon fils …

Comment aider ? Pour ma part, je n’ai pas encore la réponse. Sans doute en expliquant que ce qui provoque les TOCS n’est pas contagieux ou tout simplement en lui disant que l’entourage est là et l’aime et qu’il peut s’appuyer dessus sans culpabiliser et que c’est mieux qu’un putchin-ball (excuser pour l’orthographe).

Les personnes atteintes de TOCS ne doivent surtout pas culpabiliser vis-à-vis de l’entourrage ; il est plus facile d’essayer d’aider plutôt que de rester passive, alors parlez en à vos proches. Bien sur la famille souffre, mais moins que la personne ayant ces fichus TOCS ; pensez que plus tard ce sera sans vous qui aiderez l’entourage.

Bon courage à tous … et pensez qu’il y aura des jours meilleurs.

Jacqueline

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>