Episode 3 : Rémission temporaire et nouveaux thérapeutes

En fin d’année 2014, j’ai changé de thérapeute et choisi une psychologue spécialiste des TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale), et référencée sur le site de l’AFTCC. La thérapie mise en place par la psychologue est l’ACT (Acceptance and Commitment Therapy, ou Thérapie d’Acceptation et d’Engagement). Cette thérapie fait partie des thérapies comportementales et cognitives dites de la troisième vague.

Les thérapies précédentes (thérapies de 1ère et de 2ème vague) sont les thérapies comportementales et cognitives. Parmi les thérapies de la 3ème vague, citons également la MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction ou réduction du stress par la pleine conscience) et la MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience).

L’ACT consiste en deux principes:

  • L’acceptation des émotions ressenties
  • Le centrage sur le moment présent

Le but est de se désolidariser de nos pensées (on parle de Défusion), de ne pas s’y identifier, et d’arriver à une plus grande flexibilité psychologique, c’est-à-dire arriver à poser des actes en y étant pleinement conscient et en suivant ses valeurs et objectifs. Par rapport aux 2 1ère thérapies, celle-ci ne vise pas à modifier nos pensées automatiques quand elles sont irrationnelles et sont reliées à une émotion douloureuse. Elle ne vise pas non plus à étudier et modifier notre comportement. L’ACT préconise d’accepter nos pensées et émotions, même si elles sont désagréables, lorsqu’elles surviennent pendant une action qui correspond à nos valeurs personnelles.

Le but est de ne pas éviter ces pensées et émotions désagréables, de les accepter et d’arriver ainsi à réussir une action qui équivaut à nos valeurs, malgré ces pensées et ces émotions désagréables.

Le modèle correspondant est :

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se désolidariser de nos pensées, plusieurs techniques existent, parmi lesquelles la répétition de nos pensées en prenant une voix comique (Mickey Mouse, Homer Simpson). Cela permet de prendre un peu de distance par rapport à nos pensées et de ne pas les considérer comme des faits. Les pensées sont juste des pensées, des phrases produites par notre cerveau. Elles ne sont pas des vérités.

 

Acceptation des émotions

Il nous arrive à tous de ressentir des émotions, quelles soient négatives (tristesse, colère) ou positives (joie, bien-être). Dans la thérapie ACT, il ne s’agit pas de lutter contre les émotions négatives, mais au contraire de les observer, de les analyser, de les accepter, de les assumer, sans pour autant se résigner, mais en remarquant que l’on peut vivre avec elles, même si elles nous apportent de l’inconfort. Pour nous aider à accepter nos émotions, nous pouvons nous focaliser sur notre respiration et pratiquer la méditation pleine conscience.

Deux articles intéressants sur la pleine conscience :

  • http://christopheandre.com/meditation_CerveauPsycho_2010.pdf
  • http://www.lexpress.fr/styles/psycho/meditation-a-quoi-sert-la-pleine-conscience_1314661.html

 

Se centrer sur le moment présent

Il s’agit de se concentrer sur le temps présent, d’être tout entier présent et attentif à nos actions, nos émotions, à ce que nous ressentons et à ce qui se passe autour de nous en ce moment. Le but est progressivement de s’affranchir des inquiétudes quant à l’avenir et des angoisses liées à nos actions passées et contre lesquelles nous ne pouvons plus rien faire. Il ne s’agit pas de se laisser vivre en étant insouciant. Nous pouvons bien sûr élaborer des projets futurs, repenser à des évènements passés ou à venir. Mais il s’agit de se concentrer surtout sur ce que nous vivons à l’instant présent et à ne pas nous focaliser tout le temps à repenser au passé et à craindre le futur.

Citons l ‘excellent livre de Eckart Tollé : Le pouvoir du moment présent.

Sites web : http://christopheandre.com/WP/

0 Comments

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>