Reprise des exercices de TCC

Face aux nombreuses obsessions et compulsions qui se sont remis en place dernièrement, il me faut reprendre rapidement des exercices de TCC (Thérapie Comportementale et Cognitive). J’ai pratiqué ces exercices à de nombreuses occasions depuis 7 ans, avec l’aide d’un médecin spécialisé dans le traitement des TOC,  et qui m’en a expliqué le fonctionnement.

  • Apprentissage d’une méthode de relaxation. Vous en trouverez un exemple sur cette page. Une autre méthode simple consiste à pratiquer la respiration abdominale, et qui permet de diminuer l’anxiété : Cette méthode est expliquée en détail sur cette vidéo de Doctissimo
  • Exposition progressive à des situations stressantes : Commencez par des obsessions qui n’entraînent pas d’angoisse trop élevée. Pour ma part, marcher sur un trottoir étroit avec beaucoup de monde me crée de fortes obsessions (Blesser une personne).
    • Exposez-vous mentalement à cette situation et représentez-vous la.
    • Mettez également en évidence le côté irrationnel des pensées obsessionnelles à l’aide d’un argumentaire : « Si je percutais une personne dans la rue, je le sentirais, elle crierait, j’entendrais du bruit. D’autre part, cette personne regarde aussi en marchant et s’écarte quand elle croise une autre personne ».
    • Exposez-vous ensuite à cette situation de manière réelle et  progressive : Je décide de marcher sur un trottoir large et séparé de la route par une bande de gazon.
    • Quand je suis confronté à une exposition, j’essaie de ne pas accomplir de rituel (ne pas me retourner ou revenir sur mes pas pour vérifier qu’une personne n’est pas tombée). Parallèlement, je me remémore l’argumentaire que j’ai mis en place pour contrer cette obsession.

Je commence à marcher un peu plus librement dans la rue et ressent à nouveau une confiance en moi. La voie vers la guérison n’est pas encore acquise mais est en cours.

 

A bientôt.

 

1 Comment

Un commentaire

  1. Alexandre dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog, que j’ai lu avec grand intérêt (et je n’ai pas fini!). Je soufre moi-même de troubles obsessionnels compulsifs, liés notamment à la vérification: cela n’est pas handicapant pour moi au quotidien, mais s’accompagne d’un grand désarroi et fait surtout partie d’une « nébuleuse » plus large de troubles anxieux que j’ai beaucoup de mal à saisir: phobie sociale, angoisse, idées fixes, paniques, … Tout cela a démarré vers 16 ans, mais je l’ai occulté, nié et enfoui plus ou moins volontairement (me constituant au passage une belle névrose…) jusqu’à mes 28 ans, année pendant laquelle j’ai un fait un burn-out, une décompensation, un je-ne-sais-quoi qui a fait tout exploser. Mes troubles se sont alors multipliés et ma souffrance a décuplée, mais j’étais désormais conscient de tout cela et j’ai pu démarrer de gros changements dans ma vie, dont des travaux thérapeutiques. Aujourd’hui (cela fait 5 ans environ depuis cet évènement), beaucoup de choses ont changées et ont évoluées positivement, mais d’autres continues d’être fortement présentes et douloureuses.
    J’admire votre combat.
    A bientôt!
    Alexandre

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>